Votre navigateur ne prend pas en compte les CSS

Veuillez ne pas tenir compte des éventuelles images qui s'affiche ci dessous


Fermer

Le Couperet

Cadre supérieur dans une usine de papier pendant 25 ans, Burke Devore vient d’être licencié, victime des compressions, dégraissages, restructuration.

Avec la perte de son emploi, c’est tout son modèle d’existence qui risque de s’écrouler. Et celui de sa famille.

Pour retrouver son "bonheur", il est prêt à tout. Même à franchir les barrières de la morale. Ou plutôt d’appliquer à la lettre la seule "morale" du libéralisme sauvage au nom duquel il a été licencié : la fin justifie les moyens.

Calmement, avec application, sans haine, il va éliminer tous ses rivaux potentiels dans la course à l’embauche.

A partir d’une intrigue poussée à l’absurde, pleine d’un humour aussi grinçant que jubilatoire, le texte dresse le portrait sans concession d’une société, où pour assurer le profit, le facteur humain est devenu une quantité négligeable.

Fermer

Production

Théâtre du Mantois
Coproduction : La Nacelle - Scène Conventionnée (Aubergenville)
Conseil Général des Yvelines. Avec le soutien de l’ADAMI et de la SPEDIDAM
Le Théâtre du Mantois et la Nacelle sont soutenus par Ministère de la Culture et de la Communication, Région Ile de France, Communauté de Communes de Seine-Mauldre, Communauté de Communes de Mantes-en-Yvelines.

Fermer

Distribution

D’après le roman de Donald Westlake
Adaptation de Eudes Labrusse
Mise en scène de Eudes Labrusse et Jérôme Imard
Avec Jérôme Imard, Catherine Bayle et Christian Roux (piano et jeu)
Lumières : Laurent Vergnaud

Texte original publié chez Rivages/Noir

Fermer

Presse

Fermer

Dates


Du 07 au 28 juillet 2012 à 12h40 au Théâtre Le Petit Chien / Avignon

Pour plus d’informations / ID Production : 01 82 02 25 31

Fermer
Fermer

Vidéo : Le Couperet

Fermer

Musique : Le Couperet

  06-17
Le Couperet

Cadre supérieur dans une usine de papier pendant 25 ans, Burke Devore vient d’être licencié, victime des compressions, dégraissages, restructuration. Avec la perte de son emploi, c’est tout son modèle d’existence qui risque de s’écrouler. Et celui de sa famille. Pour retrouver son "bonheur", il est prêt à tout. Même à franchir les barrières de la morale. Ou plutôt d’appliquer à la lettre la seule "morale" du libéralisme sauvage au nom duquel il a été licencié : la fin justifie les moyens. Calmement, avec application, sans haine, il va ...

Lire la suite Production Distribution Articles de Presse Dates
Affiche du spectacle : Le Couperet
 
  Réalisation Artaban